To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

LE VIGEANT / Schéma directeur 

Situation : Le vigeant (86)



Année : 2020

Maître d’ouvrage : Commune du Vigeant

Type de travaux : Schéma directeur

La commune du Vigeant dans la Vienne est constituée d’une diversité paysagère incroyable : paysage de bocage, vallonnement de la Vienne, coteaux boisés...
A cheval entre deux communes (Le Vigeant et l’Isle Jourdain), un viaduc spectaculaire de 40 mètres de hauteur se déploie ainsi qu’un belvédère construit au XIXe siècle qui offre une vue à 360°sur la vallée.

Ce viaduc est le point de départ du projet de parc. En effet, autour de celui-ci s’agglomère déjà différentes activités de plein-air comme du saut à l’élastique, de l’accrobranche et même une catapulte humaine. Sans oublier les deux tyroliennes géantes qui relient les rives en passant sous le viaduc et surplombant la Vienne. Toutes ces activités sont tournées vers la sensation, l’envol, le frisson et le vertige permettant une offre diversifiée pour les 7 à 77 ans. Un tout nouveau bâtiment a vu le jour sur la partie centrale du parc. Cet espace sera dédié à l’accueil des amateurs de sensations fortes avec un lieu pour se désaltérer et manger sur le pouce. Mais ce bâtiment central peut devenir bien plus que cela en fonction de la
fréquentation du site. Deux parkings sont d’ores et déjà disponibles au niveau du bâtiment (18 places) et de la place du viaduc (avec environ 45 places situées à
400 m du site de projet). La constitution progressive de ce futur grand parc fait appel à de multiples interventions de natures et de temporalités diverses. Le périmètre du parc envisagé va au-delà des parcelles foncières appartenant à la commune. Il s’agira de travailler sur l’acquisition de la partie la plus au Sud du bâtiment qui n’est pas la propriété de la commune. Il s’agit des parcelles
n°311,293,294,86,87,333 occupées par une maison vacante et des potagers en jachères. A la suite de cette opération foncière, le parc aura une superficie de près
de 3 hectares.

Et ensuite...
Le projet du Parc de l’Envol permettra de valoriser l’offre existante tout en l’enrichissant d’activités et de jeux intergénérationnels accessibles au plus grand nombre. Le parti pris architectural sera au service du paysage pittoresque. De grands linéaires de haies bocagères seront plantés le long du parc en
suivant la topographie existante. Ces haies auront deux fonctions principales : conforter et améliorer la biodiversité du site et créer un « relais des ombres »
pour les promeneurs. Le projet s’appuiera par ailleurs sur la morphologie du site. Trois cheminements seront proposés parallèlement au cours de la Vienne
qui permettront de traverser le parc mais aussi de s’approcher de plus en plus de la rive si on le souhaite. La mise en œuvre d’éléments insolites et extraordinaires ponctue l’ensemble du site (nid, passerelle, pont suspendu). Ils offrent une nouvelle vision du grand paysage, révèlent la diversité des activités existantes et renforcent l’attractivité du territoire. L’enjeu de ce parc est d’offrir un divertissement via des attractions payantes mais aussi par la mise en valeur du patrimoine naturel vivant ou culturel. C’est-à-dire tout ce qui permet d’offrir aux visiteurs une rupture dans leur quotidien. L’accueil de famille sur une journée entière nécessite la mise en place d’équipements incontournables : toilettes, tables de pique-nique, activités pour tous les âges et surtout accessibilité pour tous (poussettes, PMR). Une des activités plébiscitées par les français en haute saison est la baignade or cette pratique est interdite sur la Vienne à cet endroit. En revanche, les sports nautiques sont autorisés. Pour palier à cela, le projet propose de recréer un cours d’eau artificiel agrémenté de jeux d’eau semé de rochers. L’installation se fondra parfaitement dans le cadre naturel du parc, ce qui en fera un endroit très agréable, à la fois ludique et reposant.